0 805 035 405 contact@groupesari.com

Les fuites d’eau ont des conséquences catastrophiques car l’eau s’infiltre partout et les dégâts risquent de s’étendre à tout le bâti dont la structure même peut être remise en cause. Un plafond ou un mur totalement imbibé va entraîner des coûts importants, en plus des problèmes d’hygiène, de santé et de sécurité. Pour prévenir ce genre de mésaventure, il convient de surveiller régulièrement quelques points stratégiques de votre bâtiment.

 

1 – Contrôlez les joints de baignoire et de douche

Très logiquement, la salle de bain est le berceau de nombreuses fuites d’eau. Vous devez vérifier l’étanchéité de votre douche en commençant par le joint périphérique qui est la cause la plus récurrente. Penser également aux joints en caoutchouc, notamment ceux de la porte qui sont souvent sollicités et peuvent s’abîmer et s’user à cause des effets mécaniques récurrents. N’oubliez pas de vérifier l’étanchéité du trou d’évacuation dans le bac receveur.
Testez votre receveur de douche en bouchant hermétiquement son évacuation, puis en le remplissant de quelques centimètres d’eau. Le niveau ne doit pas baisser.
Pour la baignoire, une fois vérifiée l’étanchéité des joints en mastic, vous aurez du mal à détecter une fuite dans les canalisations car elles sont cachées. Observez attentivement si vous voyez la moindre trace d’humidité dans le mur ou sur le sol. Si vous en avez la possibilité, allez vérifier le plafond depuis l’étage du dessous.

 

2 – Vérifiez la chasse d’eau

Méfiez-vous des fuites dans les toilettes qui sont insidieuses : un écoulement minime prend des proportions démesurées sur la facture avec l’accumulation. Vérifiez si la chasse d’eau se remplit en permanence, si la surface de l’eau bouge ce qui prouverait un écoulement continu, et si vous décelez des traces de calcaire entre la cuvette et le réservoir.
Procédez à ces deux tests rudimentaires :
Déposez une feuille de papier toilette sur les parois, si la feuille s’humidifie instantanément, c’est que votre mécanisme de chasse d’eau est défaillant (souvent dû au calcaire).
Fermez le robinet d’arrivée d’eau et vérifiez quelques heures plus tard si le niveau du réservoir a baissé.

 

3 – Nettoyez régulièrement les siphons

Prévenir les fuites d’eau passe par un bon entretien et vous devez nettoyer régulièrement vos siphons. Ce n’est pas toujours agréable mais cela ne prend quelques minutes et c’est l’occasion de vérifier que les joints sont en bon état.

 

4 – Pensez à vérifier vos compteurs d’eau

Pour être certain que votre bâtiment ne souffre d’aucune fuite d’eau, procédez à un test général : coupez l’eau et relevez votre compteur. Quelques heures plus tard ou le lendemain, relevez à nouveau le compteur qui ne devrait pas avoir bougé.

 

5 – Nettoyez les chéneaux et les naissances d’eau pluviale

Les chéneaux et naissances d’eau pluviale subissent les intempéries tout au long de l’année. Il est fondamental de les nettoyer rigoureusement, notamment après la chute des feuilles à l’automne, et d’en vérifier l’étanchéité pour ne pas s’exposer à des infiltrations.

 

6 – Contrôlez votre chaudière une fois par an

Ce n’est pas un hasard si le contrôle de la chaudière est obligatoire une fois par an car les conséquences d’une fuite sont néfastes, voire dangereuses. La fuite peut provenir d’une pression trop faible ou au contraire trop forte, vous pouvez vérifier sur votre manomètre que la pression se situe bien entre 1 et 1,5 bar.
S’il s’agit de pièces endommagées, d’un mécanisme défectueux ou du résultat du tartre, seul un professionnel pourra détecter la fuite.

 

7 – Étancher votre douche à l’italienne

L’étanchéité de votre douche italienne doit être parfaite. Le plâtre utilisé est obligatoirement hydrofuge et le film étanche au sol doit impérativement remonter le long des murs dans la douche.

Prenez le temps d’effectuer ces rapides vérifications, vous vous éviterez bien des problèmes coûteux et fort déplaisants !